Dire Je t'aime, bien sûr, souvent, mais comment, en fait ? Avec bonne conscience ou en conscience ? Avec les 10% qui meublent notre communication personnelle ou avec les 90% qui la colorent ? Parce que les chevaux échangent entre eux et avec nous via les canaux de communication non-verbale, ils sont les maîtres pour nous renseigner sur les formes et les couleurs de notre propre communication.

Cette vidéo m’a vraiment interpelée et touchée. Après l’avoir visualisée minutieusement plusieurs fois, j’ai observé dans diverses situations (relations amoureuses, amicales, familiales et professionnelles) l’impact de ces mots sur moi et venant de moi, puis je me suis demandée quel effet cela aurait sur mon cheval, Arc-en-ciel, si je lui disais « juste comme ça » Je t’aime.

Expérience rapide hier dans son pré, mais les paramètres étaient un peu faussés. Une anecdote m’est alors revenue.

L’hiver dernier, Arc-en-ciel était hébergé à une heure de chez moi. Je le voyais le week-end. Bien que nous étions toujours contents de nous retrouver, je n’étais pas très en paix avec le sujet.

Ce jour là, après nos premières salutations, me voilà subitement en train de le couvrir de compliments « Quel beau cheval tu es, magnifique, quelle crinière, quelle robe. Tu es vraiment beau aujourd’hui ». Tout aussi subitement, Arc-en-ciel, collé contre moi, s’éloigne les oreilles en arrière. Et instantanément, je réalise que je venais de dépasser la frontière du trop en basculant dans une stratégie de séduction : la manipulation verbale.

Bien sûr au moment où j’énonçais ces compliments, je les pensais sincèrement, mais au fond de moi que se passait-il vraiment ? Qu’est-ce que le cheval a révélé ?

Tout simplement, mon besoin de soulager le brin de culpabilité qui m’envahissait. L’idée, dans un coin de ma tête, que je ne m’occupais pas assez de lui me faisait sur-compenser.

Alors oui : pour me soulager, je peux me dire : ce n’est qu’un cheval, tu t’en occupes bien, il n’a pas notion du temps, il est bien dans son pré vert… sauf qu’à cet instant là, c’est la culpabilité qui me guide, et si je n’en prends pas conscience, elle me conduit à une attitude distordue de bonne conscience. Le réaliser me permet de reprendre le cours d’une communication authentique.

Voilà un exemple concret de comment les chevaux nous apprennent à trouver le ton juste dans nos échanges, quels qu’ils soient. Voilà comment les chevaux nous aident à faire de nos mots un élixir d’Amour pour le bien-être de tous et dans toutes les sphères de notre vie.

Une Expérience Inoubliable à Partager sans modération : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn